Instants

Est-ce que demain finira bien ? (1)

Je ne veux pas
vivre des lendemains qui chantent comme des casseroles
parce que le RN, parce que la dissolution de l’assemblée
parce que l’Histoire avec sa grande hache comme disait Perec
une horloge aux mécanismes partis pour un nouveau tour
un front populaire serait en train de se constituer
( comme en 1936 ? )

je veux
continuer de fouler des prairies non fauchées
et au hasard des graminées
me retrouver paume contre paume
avec l’orchidée sauvage

oui nous voulons
nous asseoir en corps à des banquets poétiques
une place sera gardée pour l’étranger
qui dira dans ses sonorités d’autres lointains
parce que là se joue le monde de demain
en fraternité et sororité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *